L'Arrosoir

La recette du dimanche #1

Chou-fleur sauce roquefort

L'arrosoir, c'est aussi du partage! Ici, nous vous proposons des recettes basées sur les légumes de saison faciles à cuisiner. Pour celles et ceux qui cherchent toujours des idées de repas "healthy", on vous suggère une recette par semaine! Plus besoin d'aller chercher sur internet ou dans les bouquins de maman, ou refaire les recettes étudiantes à l'infini, c'est ici que ça se passe!

Aujourd'hui, le choux-fleur est à l'honneur : Le chou-fleur sauce roquefort!

 

Préparation : 15 min

Cuisson : 15 min

 

Ingrédients pour 4 personnes :

1 petit chou-fleur

1 touffe de coriandre

1 cuill. à soupe de farine

 

Pour la sauce :

100 g de roquefort

1 cuill. à soupe de crème fraîche épaisse

1 cuill. à soupe d’huile de noix

1 cuill. à soupe de citron

Poivre

 

 

Préparation 

Coupez le trognon du chou-fleur. Séparez-le en bouquets. Plongez-les dans une casserole d’eau froide. Chauffez. Laissez bouillir 1 min. Egouttez.

Mettez la farine dans la casserole. Délayez-la dans 2-3 cuill. à soupe d’eau. Ajoutez de l’eau pour emplir la casserole à moitié. Remettez le chou-fleur, salez, portez à ébullition, cuisez 6 min. Egouttez. Couvrez la passoire pour garder chaud.

Préparez la sauce : écrasez le roquefort à la fourchette. Mettez-le dans une petite casserole avec la crème. Poivrez. Chauffez à feu doux en tournant pour faire fondre. Otez du feu, ajoutez le citron puis l’huile de noix.

Effeuillez la coriandre. Présentez le chou-fleur chaud sur un plat creux et chaud, la sauce en saucière chaude et la coriandre dans une coupe. Chacun se servira en chou-fleur, l’arrosera de sauce et sèmera la coriandre sur le tout pour tout croquer à la fois.

 

 

A votre goût. 

On peut également choisir de tout préparer à l’avance et de savourer tiède ou froid. Si, par ailleurs, vous n’appréciez que modérément le parfum de coriandre fraîche, remplacez-la par de la ciboulette ciselée.

 

 

Tour de main.

Plus le chou-fleur cuit longtemps, plus il sent fort ! Consommez-le légèrement croquant et veuillez à ce que sa cuisson ne dépasse pas 6-7 min : au-delà, il dégage une importante quantité de sulfure d’hydrogène, un gaz soufré à l’odeur assez désagréable.

 


Vidéo de la table ronde « Verrous et leviers à la mobilisation citoyenne »

Le 27 septembre dernier, l'Arrosoir participait à la table ronde « Verrous et leviers à la mobilisation citoyenne », organisée par Écocène. Voici la vidéo de cet évènement :


Projection du film « In Transition 2.0 »

Save the date ! Mercredi 20 novembre, à 18h à l'amphithéâtre de la présidence de l'UPPA, projection du film « In Transition 2.0 », montrant des gens ordinaires faisant des choses extraordinaires, en proposant des solutions positives face à un futur incertain.


Café installation Devenir Paysan en Béarn


L'arrosoir à la fête de l'université !


La quinzaine du développement durable

LA QUINZAINE PALOISE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, ça commence aujourd’hui !!!
On ne pouvait pas rater ça alors venez nous rejoindre :
• Lors de nos ATELIERS DE FABRICATION DES TAWASHI ou comment transformer une chaussette en une éponge écolo, 100% gratuite et recyclable 😉 le mercredi 18 septembre au marché bio de Billère et le mercredi 25 septembre au marché des Halles de 9h30 à 12h30.
• A la TABLE RONDE « Verrous et leviers à la mobilisation citoyenne » le 27 septembre de 14h à 16h à l’Amphithéâtre de la Présidence de l’UPPA.
La Quinzaine du Développent Durable c’est aussi des conférences, des visites, le World Cleanup Day, les RDV de l’urbanisme… bref on vous laisse jeter un coup d’œil par vous-mêmes, le programme est bien rempli !


Résultats de l'enquête sur les moyens de communication

Nous vous avons demandé des informations concernant le meilleur moyen de vous tenir informer des évènements de l'Arrosoir. Il a été proposé un questionnaire à choix multiples, diffusé sur nos réseaux sociaux. Vous étiez huit à nous répondre, et voici les résultats :

On constate une prédominance de réponses concernant Facebook (6 et 4 personnes). Néanmoins, si on regarde les nombres d'abonnés (au 14 juillet 2019, à 9h), on voit les résultats suivants :

Instagram est en tête (1383), suivi de Facebook (778 et 553), puis Youtube (70) et Twitter (49). Mais combien de ces abonnés sont vraiment des étudiant⋅es vivant sur Pau ? C'est difficile à savoir.

Nous allons, dans les semaines à venir, élaborer de manière plus fine une politique de communication, pour répondre plus finement aux besoins.